LUMIÈRE SUR # 

WIFREDO LAM

UNTITLED (1952)

 ​Qui est Wifredo Lam ?

 

Artiste cubain exposé de son vivant dans les galeries les plus prestigieuses, telles Pierre Matisse ou Pierre Loeb, Wifredo Lam est un artiste unique en son gente dont l’œuvre représente l’un des jalons les plus importants de la modernité artistique. Il est l’initiateur d’une peinture métissée inédite alliant modernisme occidental et symboles africains et caribéens, nourrie par sa rencontre avec Picasso et les arts premiers en 1938, ses liens avec Aimé Césaire, jeune poète martiniquais fondateur du concept de créolité et ses allers et retours entre l’Europe et Cuba.

C’est deux ans après son retour en France, après dix années passées à Cuba, que Wifredo Lam réalise Sans Titre (1952).

 

Métissage et hybridation : le langage de l'artiste

L’œuvre reprend les thèmes principaux développés par Lam à cette période : l’ensemble des figures qui la composent rappelle les formes totémiques qui étaient dessinées dans le sable par les shamans durant les rites afro-cubains dont Lam et ses amis surréalistes (André Breton, Georges Bataille, Lydia Cabrera) ont été témoins dans différentes îles des Caraïbes.

Cornes, formes ovoïdes, crinières, arcs reviennent sans cesse à partir des années 1940.

La figure centrale, la « Femme Cheval », apparaît quant à elle au début des années 1950 et vient en préparation d’un tableau de 1952 intitulée « La Fiancée ». Hybride aux oreilles végétales, au corps mi-féminin mi-animal, au bras se prolongeant en forme d’oiseau, la Femme Cheval symbolise le véhicule invoqué par les « prêtres » pour entrer en relation avec des saints ou orisha. Le personnage devenait le « cheval » de l’esprit avec lequel ces derniers communiaient.


Virtuosité et élégance : la manière du peintre

Dessin préparatoire autant qu’œuvre à part entière, exécuté avec une grande finesse du trait et une agilité virtuose de la composition, ce dessin est représentatif des qualités de grand dessinateur de Lam et de l’originalité inédite de son univers. Comme personne, Lam a réinterprété les éléments des rites panthéistes : ajoutant, par exemple à la Femme Cheval, de beaux seins et en en stylisant les éléments, plus largement en créant des rencontres magiques entre différents règnes végétal, humain, animal, et en réinventant le corps après les expérimentations de Picasso.

En outre, le traitement de l’espace fait de ce dessin une œuvre rare dans la production de Lam : la perspective, rarement utilisée par l’artiste, conduit le regard dans des espaces fictionnels, se liant aux motifs qui l’habitent, ponctués par des écrans miroitant et déformant les personnages : au centre gauche de la composition, l’ombre graphique et simplifiée de la Femme Cheval lui tend un reflet au profil acéré ; au centre droit le motif de l’œuf cornu reconfigure son équivalent situé en haut de la composition. Cadres dans le cadre, dessins dans le dessin, ces éléments achèvent de nous faire pénétrer ce monde d’illusion et de magie, de réalité et d’imaginaire.

EN COURS #

Visitez la page de l'exposition Tsuyoshi Maekawa Challenging Gutai

VOIR LES ŒUVRES

Nous contacter

01 42 77 53 08

annickhabib@artisyou.com

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Pinterest Clean

© Galerie Artisyou